Comment améliorer son process de caisse ?

Imprévus, problème de stocks, comptabilité, relation client… La vie d’un commerçant n’est pas de tout repos et ce, quel que soit son secteur d’activité : restauration, commerce de bouche, magasin… Parmi les problématiques les plus courantes, celle de l’encaissement est particulièrement importante. Et pour cause, un mauvais process de caisse peut avoir des conséquences sur la satisfaction client (file d’attente, impatience, sortie sans achat…) et donc sur le chiffre d’affaires de l’entreprise. Aujourd’hui, découvrez nos conseils pour améliorer votre cycle d’encaissement, grâce notamment à un logiciel de caisse.

L’encaissement : un élément clé de tout commerçant

Le process d’encaissement fait partie du quotidien du commerçant, qui a besoin de pouvoir rapidement gérer le paiement de ses acheteurs. Lorsque les bons outils ne sont pas mis en place, cela peut donner lieu à différents problèmes : erreur de rendu de monnaie, difficulté d’encaissement, allongement du temps d’attente, mécontentement de la clientèle… Un cercle vicieux qui peut avoir des conséquences sérieuses sur la pérennité de l’entreprise.
Par ailleurs, cela fait perdre un temps précieux aux équipes sur place qui ne peuvent donc plus se consacrer à d’autres tâches importantes comme le conseil client, la vente additionnelle, le rayonnage…

Pour ne pas risquer de perdre du chiffre d’affaires, mieux vaut mettre en place un outil d’encaissement performant et intuitif, comme le logiciel de caisse.

Le logiciel de caisse : un outil d’amélioration efficace

Pour améliorer votre process de caisse, rien de tel que d’utiliser le bon outil ! À l’heure actuelle, la caisse digitale fait partie des solutions les plus en vogue et pour cause, elle détient de nombreux avantages.

Logiciel de caisse : comment ça marche ?

Un logiciel de caisse ou caisse digitale, est une application qui s’installe sur une tablette tactile et qui permet d’accéder à une interface d’encaissement complète.

Les produits ou services dispensés par l’entreprise peuvent être paramétrés en amont via le back office, pour gagner du temps lors de la saisie des produits. Si vous fonctionnez avec des articles à codes barres, vous pouvez également connecter un scanner à votre logiciel de laisse.

Une fois la commande ou les produits saisis dans l’outil, le montant total est calculé de façon automatique. Il est alors possible de réaliser l’encaissement en quelques clics, en sélectionnant le ou les moyen(s) de paiement utilisé(s) par le client.

 

Les fonctionnalités phare d’un logiciel de caisse

Ce qui fait l’intérêt d’un logiciel de caisse, est sans nul doute ses nombreuses fonctionnalités qui permettent toutes de gagner du temps et d’améliorer le process d’encaissement :

       Saisie de produits rapides,

       Calcul automatique du panier,

       Saisie simple de réduction ou avantage,

       Gestion du multi-paiement,

       Calcul du rendu de monnaie,

       Édition de ticket de caisse en un clic…

 

Pour aller encore plus loin, certains logiciels de caisse comme celui d’Apitic, apportent des fonctionnalités complémentaires très intéressantes :

       Consultation du chiffre d’affaires en temps réel,

       Gestion des stocks et seuils d’alerte,

       Edition de rapports comptables…

Les bénéfices d’une solution d’encaissement

Mettre en place un logiciel de caisse dans votre commerce, vous apporte de nombreux avantages :

       Simplification du process de caisse,

       Accélération de l’encaissement,

       Gain de temps,

       Augmentation de la satisfaction client,

       Réduction des erreurs de caisse…

En savoir plus sur les outils d’encaissement

Vous le voyez, le logiciel de caisse est idéal pour améliorer votre process de vente. Il est important de noter que désormais, tout commerçant assujetti à la TVA doit opter pour un logiciel d’encaissement certifié. Cela est indiqué dans la loi et permet de limiter le phénomène de fraude à la TVA. Ainsi, lorsque vous choisissez votre outil, vérifiez que celui-ci a bien la certification LNE ou répond à la norme NF525.