Comment fonctionne un logiciel de comptabilité ?

Pour la bonne gestion de votre comptabilité, plusieurs solutions sont proposées par les fournisseurs. Elles disposent d’au moins des fonctionnalités de base. Si la gestion de la comptabilité d’une entreprise est prise en charge par l’équipe interne, il faudrait s’équiper d’un bon logiciel. 

Logiciels de comptabilité : quelles sont les principales fonctionnalités ?

Les logiciels de comptabilité sont incontournables pour simplifier la gestion de la comptabilité d’une TPE et PME. Les fonctionnalités de base sont :

· la saisie des factures d’achats, de ventes

· la saisie des règlements

· la gestion des paiements : relance client, alerte, gestion des échéances, etc.

· le suivi de trésorerie

· l’établissement d’un bilan et d’un compte de résultat

· la création de journaux comptables

· l’import-export

· la gestion des comptes généraux

· l’utilisation et le lettrage de comptes auxiliaires

· l’édition des états comptables : bilan, grand-livre, balance, etc.

· l’ouverture et clôture des exercices

· l’archivage des données

· la sauvegarde des données

Selon les besoins de l’entreprise, il est possible d’ajouter des fonctionnalités et d’en supprimer.

Comment fonctionne le logiciel de comptabilité ?

Le logiciel de comptabilité peut être installé directement sur un ordinateur, interconnecté sur plusieurs appareils ou accessible à distance (grâce aux formules en ligne). Mais quel que soit le modèle choisi, il faudrait disposer d’un identifiant et d’un mot de passe pour accéder aux fichiers. Son atout ? Les données sont mises à jour en temps réel et les auteurs peuvent consulter les informations au bon moment.

Le logiciel en ligne est certainement de loin le plus avantageux. Pourquoi ? Parce que les données sont disponibles partout et à tout moment, sur n’importe quel appareil ! C’est donc une solution rentable et pratique pour les dirigeants qui voyagent très souvent et qui souhaitent suivre de près l’évolution des activités durant leur absence.

Bon à savoir !

Si vous n’êtes pas un comptable expérimenté, tournez-vous vers des solutions qui disposent de plusieurs modèles d’enregistrements comptables pour vous simplifier la tâche.

Depuis 2017, la loi de Finances impose aux entreprises l’utilisation d’un logiciel de comptabilité qui répond aux conditions d’inaltérabilité, de sécurisation et d’archivage. Et cette obligation touche également les logiciels de caisse depuis le 1er janvier 2018.

Aujourd’hui, le logiciel de comptabilité peut-être :

· payant : les logiciels payants sont dotés de fonctionnalités plus avancées, et il est possible de les personnaliser selon les besoins de l’entreprise

· ou gratuit : les fonctionnalités sont limitées. Mais pour trouver le meilleur outil, n’hésitez pas à faire un test !